Logo_Bulletin




[Nyeleni - Food sovereignty - Newsletter, Bulletin, Boletin]

Accueil > Les bulletins Nyéléni en français > Bulletin n° 20 - Agroécologie et le climat > Bulletin n° 20 - Encadré 1

Bulletin n° 20 - Encadré 1

jeudi 4 décembre 2014, par Manu

L’agriculture intelligente face au climat : un moteur puissant de l’économie verte [1]

Une initiative de la FAO, et soutenue par la Banque mondiale, l’agriculture intelligente face au climat précise qu’ “ aboutir à la sécurité alimentaire et répondre aux défis du changement climatique sont deux objectifs qui doivent être atteints ensemble “ et “ que c’est pour cela que l’agriculture, la pêche et l’exploitation des forêts dans les pays en voie de développement doivent subir de grandes transformations [2].”

A première vue, “l’agriculture intelligente” ressemble à une initiative positive. Mais à regarder de près, lorsque l’on considère ce qui est inclus, on réalise qu’il ne s’agit que d’une peau neuve pour l’agriculture industrielle puisque que “l’agriculture intelligente” ne fait qu’estomper délibérément la frontière entre la souveraineté alimentaire agroécologique paysanne et celle de l’agriculture contrôlée par les grandes industries. Par exemple, elle ne reconnait pas que c’est bel et bien le système de production alimentaire de masse qui est à l’origine des émissions, ni l’urgence de la dissociation de ce système pour se diriger vers une agroécologie paysanne pour aider à résoudre la crise climatique.

“L’agriculture intelligente” plébiscite l’industrie agroalimentaire pour chapeauter l’agriculture et la récompense même ! Plusieurs importantes sociétés de l’agroalimentaire comme Monsanto (OGM), Yara (fertilisants) et Walmart (géant de la distribution) soutiennent l’agriculture intelligente. Monsanto prétend que l’agriculture OGM est intelligente face au climat parce qu’elle aide l’agriculture sans labour et augmente la tolérance à la sécheresse. Cependant, comme des décennies de pratique l’indiquent, les OGM augmentent l’utilisation d’agro-toxiques, promeut l’agriculture industrielle et de surcroît n’a produit aucune caractéristique utile pour l’adaptation au changement climatique.

De plus, l’agriculture intelligente pousse l’agriculture vers les crédits de compensation carbone ce qui donnera naissance à un autre moteur de spoliation des terres pour les petits producteurs, particulièrement dans les pays de l’hémisphère sud. Elle place ainsi injustement la charge de l’atténuation sur les épaules des plus faibles et qui plus est ont le moins contribué à la crise climatique [3] élargissant par là-même le marché du carbone et son train de spéculations financières [4].

L’agriculture intelligente face au climat “essaie de couvrir ses traces et d’occulter le besoin réel d’une réforme de la terre et de l’agriculture. Elle occulte et ment à propos de la carence en terre et ressources naturelles. La terre et les ressources naturelles sont seulement rares pour les paysans et les petits exploitants parce que les industries les accaparent [5]”. De nombreux gouvernements trouvent l’agriculture intelligente attrayante et participent à ses initiatives.
Mobilisons nous pour y mettre fin !


[1Bulletin de Nyéléni n.10, juin 2012, sur l’économie verte. Disponible sur : http://www.nyeleni.org/ccount/click.php?id=11

[3Lettre des Sociétés civiles (Septembre 2014) Le verdissement intelligent des grosses industries : pourquoi nous rejetons l’alliance globale pour une agriculture intelligente face au climat, http://www.climatesmartagconcerns.info/francais.html

[4Via Campesina (Septembre 2014) Démasquer l’agriculture intelligente face au climat. Disponible sur : http://viacampesina.org/fr/index.php/les-grands-ths-mainmenu-27/agriculture-paysanne-durable-mainmenu-42/1003-demasquer-l-agriculture-intelligente-face-au-climat

[5Via Campesina (Septembre 2014) Démasquer l’agriculture intelligente face au climat. Disponible sur : http://viacampesina.org/fr/index.php/les-grands-ths-mainmenu-27/agriculture-paysanne-durable-mainmenu-42/1003-demasquer-l-agriculture-intelligente-face-au-climat